Mode femme

Fête Impériale joue les imprimés anticonventionnels pour sa collection 17

Fête Impériale, mode femme,

Fête Impériale revient avec ses nouvelles collections et investi un pop up store au 17 rue des Blancs Manteaux. La créatrice Laura Gauthier Petit ne déroge pas à sa ligne de conduite qui l’a lancée en proposant un style un peu anti-académique, qui ne se prend pas trop au sérieux, mais avec une ligne et des coupes sophistiquées.Fête Impériale, mode femme,

Que cela soit les matières ou les imprimés exclusifs (particulièrement câlin pour l’été 17) imaginés par la designer, les collections de cette jeune marque, déjà présentée sur ce blog composent une silhouette féminine, ou l’on entend le rire féminin résonner dans les pièces et ou l’on fait une pose en trempant sa madeleine (rapport à la dernière collection inspirée par la madeleine de Proust) par forcément dans une tasse de thé. C’est une mode qui derrière sa fluidité cache une volonté et une indépendance de courtisane pleinement assumée. Fête Impériale, mode femme,On y découvrira autant des hauts en dentelle, que des bombers dont le denim a été customisé par des reproductions de courtisanes sur les manches. Les robes de Fête Impériale font la part belle à la fluidité, mais n’empêche pas de courir pied nus dans la pelouse. Une collection pleine d’idées créatives qui vous donne l’illusion un moment, lorsque vous entrez dans la boutique (elle est ouverte jusqu’au 3 avril 2017) que celle-ci présente plusieurs marques. La richesse des imprimés et des matières est une des causes de cette illusion.

Fête Impériale, mode femme,

Fête Impériale, mode femme,

La modernité du style, comme ces blousons aux couleurs vives et glacées, des dessins exclusifs en fait un mode un peu jeunesse dorée. Celle d’une liberté de ton et de pensée aux coupes savamment étudiées d’une femme qui s’assume sans se prendre au sérieux. Mixant les références esthétiques de la Belle Epoque, Fête Impériale joue l’élégance avec une désinvolture qui donne à cette marque un naturel sans faille. A découvrir jusqu’au 3 avril 2017 au 17 rue des Blancs Manteaux, Paris 03.

Fête Impériale, mode femme,

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply